Rightsfolio
Le modèle sociétal de NetPlusUltra®

De la passation de relais au dernier passage: un éternel renouvellement

Dès que les premiers signes de déclin cognitif se confirment, l'accompagnement médical prévu au contrat de franchise en vertu de la Déclaration Unique Conceptuelle (D.U.C.) s'adapte à de nouveaux paramètres de suivi, et le tableau de bord entre dans une dimension à la fois testamentaire et légataire, pour se reconfigurer dans le sens de l'anticipation conceptuelle de la perte d'autonomie sous toutes ses formes, sanitaire et sociale, juridique, économique, et organisationnelle, afin de permettre une prise en charge progressive de l'individu en fonction de ses besoins et de ses volontés déclarées.
Sur le plan médical, pour les générations nées sur PlanetPlusUltra®, tout est déjà optimisé, depuis le ventre de la mère, dans le sens d'une récupération rapide en cas de perte de tonus passagère, ou d'un changement rapide de matrice dans le cas d'un imprévu de santé plus grave, si bien qu'aucun problème de manque d'informations à jour n'est susceptible de venir compromettre ce que l'accompagnement conceptuel de l'affilié aura permis de sécuriser jusque là, à savoir: sa base de capitalisation, qui, à cet âge, est ultra personnalisée d'un point de vue génétique. En cas d'altération de la mémoire, c'est la base de connaissances individuelle de l'affilié qui pourra servir de support privilégié à l'équipe médicale, augmenté de la spectroscopie du système, qui recèle d'études de cas très utiles dans les situations où l'anamnèse du patient s'avère incomplète par rapport à l'urgence qui se présente.
En termes de sécurisation juridique de la prise en charge, sous forme de tutelle et/ou de curatelle, tout dépendra non seulement des termes de la D.U.C. du membre franchisé au moment de la confirmation d'une perte d'autonomie, mais aussi et surtout de la présence - comme de la disponibilité - d'un soutien familial, qui aura priorité le cas échéant, c'est-à-dire en cas de bonne entente entre les ayants droit. En cas d'absence d'un tel soutien, l'individu à prendre en charge ne se retrouve pas seul pour autant: en effet, grâce à une formule d'accompagnement et d'aide à l'entraide qui s'adapte continuellement à sa situation, le cercle amical peut à tout moment être sollicité pour assister en tant que quart-observateur-médiateur.
Lorsque la transition du marché du travail vers le marché des seniors se déroule pour le mieux en termes de santé, l'emploi classique cède progressivement le pas à des occupations de nature à permettre à chacun de continuer à se rendre utile - tout en pensant d'abord à bien vieillir - afin de lutter contre les problèmes de solitude et d'isolement des personnes âgées, tandis que le niveau de vie acquis reste maintenu, en vertu des années de travail passées à créer de la valeur en oeuvrant dans le bon sens. Lorsque commence à s'amorcer la phase de prise en charge consécutive à un début de perte d'autonomie, le budget individuel est adapté à la nouvelle situation qui s'installe, jusqu'au moment du décès de l'affilié, où le bilan du projet de vie de ce dernier est arrêté définitivement, le solde étant réaffecté à l'autorité de tutelle, que celle-ci soit familiale ou non.
Sur le plan organisationnel et technique, la sécurisation de la prise en charge va dépendre avant tout du type de patrimoine matériel disponible, dans la mesure où ce dernier, s'il s'agit d'un leasing, devra progressivement être réaffecté par le système de franchise NetPlusUltra® propriétaire dans le cadre de l'accompagnement. D'une manière générale, la préoccupation majeure sera de mettre la personne âgée à l'abri dans un habitat dédié dès que la nécessité s'en fera ressentir, sous forme de regroupement par communautés de profils par exemple, ce qui permettra à un senior qui ne veut pas - ou ne peut pas - être hébergé dans sa famille, d'intégrer une colocation du troisième âge adaptée à son cas, une étape susceptible de désamorcer la peur de la maison de retraite médicalisée lorsque cette dernière s'avère inéluctable.
La concrétisation conceptuelle de cette vision, dans l'objectif ultime de rendre les maisons de retraite irréprochables, et donc plus attractives, va consister à démontrer - preuves de concept à l'appui - en quoi ces dernières sont hermétiques aux problèmes d'abus de faiblesse et de maltraitance dont sont encore trop souvent victimes de nombreuses personnes âgées. Une démonstration qui ne peut se faire qu’au travers d'une résolution transparente de ce dilemme du prisonnier auxquels sont confrontés des pensionnaires dans une situation de dépendance - donc de vulnérabilité - totale, et le personnel accompagnant, dont on ne peut pas pour autant exiger qu'il consacre sa vie professionnelle entière - jusqu'à sa propre mort - à une problématique de fin de vie. Tout commence donc par une nécessaire et suffisante séparation entre pensionnaires dans un état mental et physique sain par rapport à leur âge, et individus malades et/ou dans un état végétatif, dont la situation requiert une prise en charge médicale beaucoup plus intensive.
Puisque c'est ce qu'il y a d'au moins quadripartite dans une configuration NetPlusUltra® qui va produire l'effet de valeur ajoutée sur lequel est sensé reposer n'importe quelle preuve de concept, retournons à l'université le temps d'intégrer un passage obligatoire en maison de retraite à tous les cursus, de durée variable selon les spécialisations, et ce, que l'étudiant se trouve en formation initiale ou continue, et imaginons ensuite des programmes conceptuels destinés à optimiser la phase de fin de vie en maison de retraite, quel que soit l'état de santé de la personne, avec par exemple: pour les familles avec enfant(s) sans grands-parents, la possibilité d'adopter un papy et/ou une mamie; l'intégration d'animaux de compagnie dans le quotidien des pensionnaires demandeurs et autorisés; des repas de qualité certes diététique, mais non moins gastronomique; ainsi que tout un catalogue NetPlusUltra® de programmes virtuels conçus sur-mesure à partir des histoires des un·e·s et des autres.
Reste enfin l'ultime étape d'exécution testamentaire et légataire qui intervient à l'issue de la mort - naturelle ou assistée - de l'intéressé·e, et dont le déroulement pratique dépendra de tout ce qui précède. En fonction de la présence ou non d'ayants droits, l'affilié pourra choisir de léguer son patrimoine matériel et immatériel à sa famille, ou au système de franchise NetPlusUltra®, qui se chargera ensuite de transformer la partie matérielle en leasing, et la partie virtuelle en mémorial à intégrer à la spectroscopie des connaissances spatio-temporelles de l'Humanité. Car ce n'est qu'en se dotant des moyens de permettre à chacun de léguer dignement sa mémoire à la recherche, pour laisser une empreinte indélébile dans l'Histoire, que le système pourra assurer sa propre survie.